Stéphanie Sinclair et ses trop jeunes mariées. (Expo) Philippe Rochot.

Le regard des fillettes a quelque chose de dérangeant quand on pénètre dans cette salle immense au dernier étage de l’Arche de la Défense à Paris. C’est celui de ces enfants du monde mariés trop tôt, obéissant à leurs familles qui ont passé un pacte, un accord, soldé une dette avec un clan ou une autre famille ou tout simplement parce que c’est la tradition. Ainsi voit-on des petites filles de huit ans contraintes d’épouser un homme qu’elles n’ont pas choisi et souvent quatre fois plus âgé qu’elles.
« Too young to wed » : trop jeunes pour se marier, c’est le titre de l’étonnante exposition de la photojournaliste américaine Stephanie Sinclair qui rassemble un travail de dix années à travers le monde. Image symbole : ces époux du Yemen devant lesquels Stephanie pose pour nous. Tahani avait six ans quand sa famille l’a mariée. Elle est avec Ghada sa camarade de classe, à côté de ces hommes qui pourraient être leur père mais qui sont leur mari. Tahani confiera à la photographe : « Dès que je le voyais je courais me cacher. Je le détestais. » (photo ci-dessus)

05 StephanieSinclair_TooYoungToWed_05 (Copier)

Aracely: à l’âge de 15 ans, avec son fils. 500 000 jeunes filles au Guatemala sont mariées avant d’être femmes… Photo de Stéphanie Sinclair.

Stéphanie Sinclair reconnaît naïvement qu’elle ignorait l’existence de telles pratiques dans notre monde. Elle a donc décidé de plaider par l’image la cause de ces fillettes en y mettant toute la passion d’un témoin qui découvre l’ampleur d’une tragédie. Et cela donne une exposition de 175 photos dont 115 n’ont jamais été présentées.

Cette photographe de 45 ans, née à Miami aux Etats-Unis, nous apprend ainsi que toutes les deux secondes une jeune fille devient une épouse contre son gré, soit 39 000 fillettes chaque jour. Dans les dix ans qui viennent 140 millions de jeunes filles auront ainsi été mariées avant l’âge de 18 ans. Or ces enfants sont obligés de quitter l’école pour faire vivre le foyer, servir le mari, s’occuper des enfants et deviennent bien souvent de véritables esclaves domestiques. Le phénomène touche une cinquantaine de pays à travers le monde et notre vieux continent est largement concerné quand on sait que 11% des filles en Europe de l’Est sont mariées à l’âge de 11 ans.

03 paris défense expo Stephanie Sinclair too young to wed mariages enfants juin 2017 (34) (Copier)

Enfants d’Indonésie où l’excision reste couramment pratiquée. Photo de Stéphanie Sinclair. (Ph Rochot)

Le mariage des enfants ne concerne pas que l’Inde, le Pakistan ou le Yemen, il est présent aux Etats-Unis. Stéphanie Sinclair nous le rappelle en montrant la secte baptisée « Désir de Sion » dans l’état du Texas où en 2008 une descente de police a permis de libérer 400 fillettes mariées de force.
Stéphanie Sinclair a mis quinze ans pour rassembler ces images et il faut saluer son approche. Les photos nous dit-elle ont toujours été faites avec l’accord des gens, des communautés, des chefs. Je passe du temps avec elles, j’essaye toujours d’être juste car ces gens ne pensent pas forcément à mal en mariant ces petites filles. Pour ces clans, ces tribus, ces mariages sont une bonne chose car ils assurent la cohésion sociale. » Il faut donc du temps pour expliquer à ces familles, à ces chefs de village que cette tradition doit être revue.

paris défense expo Stephanie Sinclair too young to wed mariages enfants juin 2017 (20) (Copier)

Femmes du Nigéria: Photos de Stéphanie Sinclair.

Ces photos marquent l’engagement de la photographe qui a même fondé une association « Too young to wed » afin d’assurer le suivi de ces enfants. Mais elle parle aussi avec les hommes, les maris. Certains paraissent ouverts comme ce prêtre d’Ethiopie, pays où 40 % des filles sont mariées avant 15 ans. Il reconnaît que sa femme doit continuer d’apprendre après le mariage : « Je suis le premier à laisser ma femme aller à l’école mais tout le monde parle dans mon dos ». Autrement dit on se moque de lui et la jeune femme elle-même est chahutée. « Ils se moquaient de moi car j’allais à l’école après mon mariage. Cela me mettait en colère et j’en pleurais. Si j’apprends c’est pour mon bien…»
Les drames qui tournent autour de la sexualité des fillettes sont exposés avec pudeur mais avec la volonté que le message passe. Tous les aspects sont traités : les grossesses précoces, l’excision des filles, l’esclavage sexuel, les femmes défigurées par les jets d’acide lancés par leurs maris, les enlèvements d’écolières, comme le fait Boko Haram au Nigéria etc… L’esthétisme est volontaire. Le drame apparaît d’autant plus cruel que la femme est généralement belle dans son malheur, habillée de couleur, saisie dans des lumières douces qui donnent aux images une dimension supplémentaire et renforcent le message que Stéphanie Sinclair veut faire passer.

Cette expo est la première à occuper l’espace de l’Arche de la Défense qui reprend du service sept ans après sa fermeture pour travaux. Ce lieu grandiose bien éclairé, sera désormais consacré au photojournalisme et géré par Jean-François Leroy, le patron de Visa pour l’image qui assurera la direction artistique de quatre expositions chaque année. Parallèlement une exposition montée en fonction de l’actualité viendra ponctuer les programmes de présentation. C’est le cas aujourd’hui, avec l’hommage rendu à Stanley Greene. Il faut s’en féliciter.
Philippe Rochot

paris défense expo Stephanie Sinclair too young to wed mariages enfants juin 2017 (27) (Copier)

Stephanie Sinclair « Too Young to Wed » – (Mariées trop jeunes) en compagnie de Jean-François Leroy.

Exposition ouverte tous les jours de 9h30 à 18h30 du jeudi 1er juin au dimanche 24 septembre 2017.

Images d’enfance sur mon site philippe-rochot.book.fr galerie: » visages d’Afrique ».

https://philippe-rochot.book.fr/galeries/visages-d-afrique/

3 réflexions sur “Stéphanie Sinclair et ses trop jeunes mariées. (Expo) Philippe Rochot.

  1. Bonjour Philippe.
    Malheureusement cette perversion est encouragé par des sommités religieuses pervers mais néanmoins incontestable car des « savants reconnus » ! Y’a qu’à voir les fatwas émises sur ses questions par des « éminents personnages » (sordides) aussi bien sunnites que chiites :

    [source chiite] Tahrir al-Wassiila – De: Ruhollah Khomeini – Volume 2, page 221
    début de la traduction
    Point 12 – Il est interdit de pénétrer l’épouse avant ses neuf ans révolus et ceci que le mariage soit permanent ou interrompu. Quant aux autres jouissances comme les attouchements sexuels, l’enlacement ou la jouissance entre les cuisses, elles sont acceptables même chez le nourrisson.
    Et s’il la pénètre avant ses neuf ans sans l’endommager, il n’y a pas de blâme pour lui sauf un péché au pire. Par contre, s’il l’endommage en transformant en un seul passage le canal de l’urine et des règles, ou en transformant en un seul passage le canal des règles et le canal des excréments, il devient illicite pour lui de la pénétrer et pour toujours.
    — fin de la traduction [source chiite] —

    Source Sunnite – Badaiou al Fawa’id [Les Merveilles des Bienfaits] De : Ibn al Qayim al Jawziya – Page 1473
    – début de la traduction
    Il a été dit: est-ce que vous interdisez de jouir de la femme sans pénétration? Il a été répondu: s’il elle est jeune à un âge où les filles ne se pénètrent pas, il n’est pas interdit de l’embrasser ou d’avoir des relations sexuelles sans pénétration. Ceci est conforme à ce qu’écrit Ahmed dans l’un des deux récits qu’on rapporte d’après lui. Cet avis est celui de Mohammed al Maqdissi, notre cheikh et d’autres.
    Il a donc dit: si elle est si petite, si c’est un bébé, comment faire pour savoir qu’elle n’est pas enceinte ? Et il a dit dans un autre récit : on vérifie sa viduité avec un seul cycle de règles si elle a des règles. Autrement, on attend trois mois si elle fait partie de celles qui peuvent être pénétrées et tomber enceintes.
    — fin de la traduction [source sunnite] —
    Comme tu sais les fatwas sont émises sur diverses questions que le « musulman » (entre guillemet) peut se poser.

    Désolé pour ce long commentaire mais je suis tellement révolté (le mot est trop faible) de voir tous ça que je me permet de partager cela avec toi.
    Bises

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s