L’Etat islamique, maître du jeu : l’incontournable stratégie de Daech… Philippe Rochot.

François Hollande à bord du Charles de Gaulle au large de la Syrie…(pool AFP)

Les Français ont sans doute quelques raisons d’être fiers de la présence du «Charles de Gaulle» au large des côtes syriennes, engageant ses chasseurs « Rafale » ou ses « Super-Etendard » contre les positions de Daech, avec en prime le chef de l’Etat à bord du prestigieux porte-avion. Ce bel enthousiasme résulte de la légitime volonté de réplique après les attentats du 13 novembre mais il sera sans doute éphémère. Pareille manœuvre place de nouveau la France en première ligne alors qu’elle se sait vulnérable.

Toulon rade Charles de Gaulle et vu oct 2013 (9)

Le Charles de Gaulle 2000 personnes à bord. Plus de cent sorties par semaine.
Tout se passe comme si nous n’avions pas su trouver d’autre solution pour contrer l’expansion de l’Etat islamique que d’envoyer notre flotte au large de la Syrie et dans le Golfe. Manque d’imagination, erreurs d’analyse, alliances douteuses et éphémères, il ne restait plus qu’à faire parler les armes pour donner l’impression à l’opinion publique que nous étions les maîtres du jeu.

Nos dirigeants, qu’ils soient de droite ou de gauche ont sans doute un point commun : la détente facile. Nicolas Sarkozy, sur les conseils de quelque philosophe-imposteur en mal de publicité, a jugé utile d’accélérer le cours de l’histoire en lançant nos forces sur la Libye pour renverser Kadhafi, alors qu’il appartenait au peuple libyen de régler son compte avec le dictateur. François Hollande était sur le point de frapper les positions de l’armée de Bachar el Assad dès l’été 2013 pour réprimer le régime syrien, accusé d’avoir utilisé des gaz de combat dans la banlieue de Damas.       L’isolement de la France après la défection américaine a contraint l’Elysée à faire marche arrière. Avec raison sans doute. Le régime syrien sait aussi organiser des attentats chez nous et il l’a prouvé. La différence avec Daech c’est qu’il ne les signe pas, les dément, s’indigne d’être montré du doigt, les attribue aux « sionistes ».

Il eût été difficile de frapper l’armée syrienne pour ensuite se rapprocher du régime syrien et de la Russie afin de faire front commun contre Daech. Pareille alliance opportuniste était impensable il y a encore quelques mois.

ob_bede9a_05-11-2015-le-general-d-armee-pie

François Hollande avec le général d’armée Pierre de Villiers.

Le chef de l’Etat (et donc le chef des armées) a promis d’écraser Daech. Mais pareil engagement se heurte aux réalités du terrain. Daech n’est pas qu’un groupe terroriste. C’est une armée, un Etat comme il se qualifie lui-même, avec ses dirigeants, ses ministres, ses chefs, ses officiers, sa troupe dont une bonne partie était engagée dans les armées de Saddam Hussein. Des professionnels de la guerre. Les djihadistes venus d’Europe ne représentent qu’un élément exotique de ce vaste mouvement.

Quand François Hollande proclame haut et fort que nos avions ou nos missiles vont bombarder les positions de Daech ou ses camps d’entraînement, il est clair que ces terrains d’opérations ont été évacués depuis longtemps.

Syrie Irak Daech

Les gens de Daech savent se fondre dans la nature ou dans la population des villes. Ca n’est pas là que nous irons les chercher, à moins d’envoyer des troupes au sol, le cauchemar pour une nation. Forcer l’occident à s’engager dans l’escalade : c’est le mot d’ordre de Daech et la France y plonge avec délice, sans retenue, persuadée qu’on peut étouffer cet Etat terroriste avec les technologies avancées dont nous avons le secret.

Plus nous frapperons Daech en Syrie ou en Libye et plus la guerre sera portée sur le territoire national. Les donneurs d’ordre continueront leur sinistre besogne depuis la Syrie, sachant qu’ils pourront trouver sur place en Europe, des centaines de volontaires du djihad pour se faire exploser sur les lieux publics.

003 Bulent Kilic prix World press 2015 2ème

Bombardement de la coalition sur les positions de Daech en Syrie: Photo de Bulent Kilic (AFP)  qui a obtenu le Worldpress pour cette image: 2014.



Daech va chercher à attirer dans ce traquenard les pays qui jusque-là n’étaient pas engagés dans les conflits syriens et irakiens, les forçant à répondre à des opérations terroristes dont elle seule a le secret. Personne n’échappera à ce piège. L’Allemagne sera sans doute frappée prochainement, puisqu’Angela Merkel vient d’accepter d’envoyer la Bundeswher prêter main forte à l’armée française dans la lutte contre le terrorisme, en Syrie et en Afrique. Daech l’accusera d’aller « combattre les musulmans de Syrie ou du Mali » et ce slogan sera repris par des populations ignorantes et désorientées, prêtes à dénoncer l’offensive des « croisés et des mécréants ».

Les Britanniques qui viennent de s’engager dans le conflit avec beaucoup de réticence paieront aussi le prix du sang. En réalité, les nations occidentales n’ont guère le choix.
Eliminer Daech ou l’étouffer prendra du temps. Il faut bien sûr s’attaquer  aux bailleurs de fonds, peser sur des Etats comme l’Arabie saoudite dont des associations dites humanitaires financent en secret les mouvements salafistes, alors que la famille royale proclame haut et fort que Daech doit être écrasé.

Car au bout du compte, l’Arabie a peur de Daech, peur de voir un jour pareil Etat terroriste lui donner des leçons de morale religieuse, lui souffler la garde des lieux saints de l’islam et trainer sous le sabre de ses bourreaux, les princes corrompus du royaume.

Abou-Bakr-al-Baghdadi-Etat-islamique

Abou Bak’r el Bagdadi est il réellement l’homme qui décide de la stratégie de Daech ?

L’entrée du « Charles de Gaulle » dans la guerre contre l’Etat islamique, l’alliance de la Russie, de la France et de l’Amérique qui se rapprochent du pouvoir syrien, les mesures comme les contrôles aux frontières ou la surveillance des imams hostiles, sont autant d’éléments qui correspondent à la stratégie diabolique et parfaitement planifiée de Daech pour nous dénoncer aux yeux des croyants et attirer les puissances occidentales dans le bourbier irako-syrien.

L’organisation terroriste se nourrit de la haine qu’elle provoque pour ensuite s’afficher en martyr face à la communauté musulmane. Frapper Daech du « Charles de Gaulle » ou d’ailleurs, des côtes syriennes ou du Golfe, ne suffira pas à l’éliminer. Bien au contraire.
Philippe Rochot

Paris hommage victimes du 13 novembre 2015 (45) (Copier)

Les hommages aux victimes du 13 novembre: Paris/Bataclan, 5 dec 2015.

5 réflexions sur “L’Etat islamique, maître du jeu : l’incontournable stratégie de Daech… Philippe Rochot.

  1. Le charles de gaule un rafiot qui tous les seize mois doit rester en cale sèche pour s’alimenter bref un futur coulé!
    Cent sorties par semaine la belle affaire rien +rien = moins que rien!
    Les nombreux terroristes implantés en France dans les quartiers de non droit vont damer le pion à Hollande le consensus mou.
    Mettre toute la jeunesse au travail dans le secteur des énergies douces en barrant la route aux boursicoteurs, au amerlots aux mondialistes qui vivent sur notre dos.
    Développer les panneaux solaires pour l’électricité et l’eau chaude,les nouvelles forme de conceptions de panneaux solaire au lieu de couler par le biais des actionnaire edf les entreprise qui innovent
    Instaurer une obligation de circulation des véhicule avec au moins trois personnes à bord, taxer lourdement les véhicules à un seul individu, les obliger à utiliser les transports en commun, réinstaller des turbines sur tous les barrages fluviaux, sur toutes les rivières du territoire QUI ONT FAIT L’OBJET DE RACHAT PAR EDF POUR NE PAS PRODUIRE D’ÉLECTRICITÉ, s’orienter vers les éoliennes individuelles , casser le monopole d’edf au profit de projets solidaires , PROJETER NOTRE AGRICULTURE DANS LES PLANS À LONG TERMES dans la perspective des augmentations de deux degrés de la température. planter des arbres adaptés en fonction de cet impact sur la nature.
    Maintenant nous avons le feu au cul et nos politicards feront … :rien! quand ils brûleront et ils sera trop tard!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s