Eugène Richards ou le goût du martyr. (Grande Arche de la Défense) Ph Rochot.

Que se passe-t-il dans la tête d’un homme qui a choisi de consacrer les images de sa vie à la misère du monde en général et en particulier à celle de son pays, l’Amérique ? La question est posée avec l’œuvre d’Eugène Richards, 73 ans dont cinquante années de photojournalisme, présentées pour la première fois à Paris …

Expo Eugène Richards Grande Arche oct 2017 (1) copie (Copier)

Ce maître du photoreportage social s’est fait porter pâle pour la guerre du Vietnam alors qu’il aurait pu en profiter pour dénoncer par la photographie les exactions commises par ses pairs. Il a eu néanmoins le mérite de se reconvertir dans le service civique pour plonger dans la misère de l’Arkansas. Et là il nous fait voyager dans un univers de douleurs, de désespoir, de pauvreté.

Expo Eugène Richards Grande Arche oct 2017 (9) copie (Copier)

Avec 170 clichés pour la plupart en noir et blanc, il nous conduit dans les ravages du crack, de la maladie, dans la misère des prisons, des taudis ou des hôpitaux américains et nous fait côtoyer les mutilés des guerres d’Irak. Il suit même en image l’évolution du cancer de sa femme, un moyen peut-être de conjurer le mauvais sort et de satisfaire son addiction pour la photographie. Il nous montre aussi les dégâts du 11 septembre sur les hommes, la société et la cité. En noir et blanc bien sûr. Le caractère dramatique des images est renforcé par la lumière filtrante et la poussière qui a tout envahi. La légende générale des photos de ce jour où tout a basculé a pourtant de quoi surprendre puisqu’il compare le drame du 11 septembre à celui du ghetto de Varsovie.

Photo de droite: un homme a ramassé des sacs de déchets de billets de loterie qui seront triés par sa famille, en espérant que quelque part se cache un gagnant…

Reste que ces images sont d’une grande force et il en a conscience puisqu’il prononce un jugement sans appel sur le photojournalisme contemporain : « une grande partie de la photographie que nous faisons actuellement est simplette alors que nous devons scruter la complexité. » Ce qu’il fait d’ailleurs. L’objectif est toujours très proche du sujet comme s’il ne fallait laisser échapper aucun détail du visage ou du corps. Mais la photo, ça ne suffit pas pour lui. Il faut y ajouter la parole et l’écriture. Et là, Eugène Richards nous montre sa force morale et même sa modestie face à son œuvre, laissant entendre que l’image a besoin aussi du témoignage écrit pour atteindre sa véritable portée.

Expo Eugène Richards Grande Arche oct 2017 (3) (Copier)Niger: un aveugle se fait guider par un bambin dans les rues de son village. 

Ni les migrants, ni les drogués, ni les SDF, ni les démunis qui sont les protégés du photographe, ni les classes défavorisées de France et d’ailleurs n’iront pourtant voir son expo. Il faut payer 15 euros en tarif normal pour monter au sommet de l’Arche de la Défense, puis 4 euros pour entrer dans la vaste salle froide mais bien éclairée de l’exposition consacrée à ce demi-siècle de photographies d’Eugène Richards.
Philippe Rochot

Expo Eugène Richards Grande Arche oct 2017 (8b) (Copier)

———————–

Image à la Une: Fred est sorti de prison. Il est accueilli par Rose son ex petite amie : New York : 1986. © Eugène Richards.
TARIFS
Plein tarif (accès Toit + Arche du Photojournalisme) : 19 €
Tarif accès toit de la Grande Arche : 15 €
Tarif étudiants (-26 ans et sur présentation de la
carte d’étudiant) : 10€
Tarif enfant (de 6 à 18 ans) : 7 €
Gratuit pour les – 6 ans
Tarif chômeurs, + 65 ans & handicapés : 12 €
Tarif scolaire : 7 €

Dates: du  23 octobre au 10 janvier.

————————————————————–

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s