Peut-on croire encore à un Etat palestinien ? Philippe Rochot.

Jérusalem, porte de Damas: Ph Rochot

Tout chef d’Etat digne de ce nom se doit d’avoir fait un geste en faveur d’un règlement du conflit israélo-palestinien. Et ce geste intervient souvent en fin de parcours. On l’a vu avec Georges W Bush qui s’est lancé dans une initiative de paix six mois avant la fin de son mandat, après avoir donné le coup de grâce à l’Irak de Saddam Hussein en 2003. La démarche a bien sûr échoué, tout comme les dernières tentatives de Barack Obama et de son secrétaire d’Etat John Kerry.
On voit la même idée à l’approche de la fin du mandat de François Hollande qui vient d’organiser à Paris cette conférence internationale destinée à relancer un processus de paix à bout de souffle.
89 Israël Palestine l'autre mur 2009 (7)

A l’est de Jérusalem. (Photo Ph. Rochot.)

Vingt-huit ministres de vingt-huit pays étaient dans la capitale ce week-end: pas mal ! Sauf que ni le ministre israélien des affaires étrangères, ni son homologue palestinien n’étaient présents… Les «parties » dit-on n’étaient pas invitées. Elles le seront pour un « vaste show » en fin d’année, mais on peut douter de la présence du Premier israélien. Benyamin Netanyahou n’aime pas ces réunions multilatérales. Il préfère le dialogue direct, la négociation face à face avec la « partie palestinienne ». Devant Mahmoud Abbas, le pale successeur d’Arafat, il est en position de force. Mais pour négocier quoi ? La création d’un Etat palestinien ? Qui peut encore y croire ? Quand on regarde la carte, on voit la dissémination des colonies israéliennes sur tout le territoire palestinien. Et il devient tentant d’étendre les frontières d’Israël jusqu’au Jourdain… Le chiffre des colons dépasse déjà les 400 000, sans compter Jérusalem-est. Peut-on pousser dehors 400 000 personnes installées dans ces « territoires disputés » comme on dit pudiquement à Tel Aviv ?

carte-2_cisjordanie_partie_3 copie  Le casse tête des implantations israéliennes en Cisjordanie.

Certes on a vu le démantèlement des colonies du Sinaï en 1982, avec Yamit comme symbole, puis contre toute attente le retrait des 9000 colons de Gaza à l’initiative d’Ariel Sharon en 2005. Mais faire partir 400 000 colons de Judée-Samarie relève du fantasme pur et simple. Donc on les laisse et on crée un Etat palestinien dont les frontières contourneraient les colonies. Impensable, déshonorant, humiliant pour les Palestiniens qui ne vivraient que dans un «bantoustan » où la sécurité leur échapperait totalement, où les commandes des postes clés, police, armée, relèveraient de l’autorité d’Israël. Car ces implantations dont la plupart encerclent les grandes villes palestiniennes ont d’abord pour Tsahal un intérêt stratégique.
C’est aussi oublier Gaza. Pour que l’Etat palestinien soit homogène, il faudrait qu’il existe un corridor entre Gaza et la Cisjordanie où les Palestiniens pourraient à peu près circuler librement. Impensable également. Pareil dispositif avait été envisagé par les accords d’Oslo, il n’a jamais vu le jour : trop risqué pour la sécurité de l’Etat hébreu.

Israel Palestine aout 2007 Web blog

Mur de séparation entre Israël et les territoires palestiniens: deux fois plus haut que le mur de Berlin. (photo Ph. Rochot).
Il est devenu banal de dire que le temps joue en faveur d’Israël, mais c’est bien la réalité. Après avoir rejeté l’idée de la création d’un Etat palestinien Benyamin Netanyaou a changé sa position. Mais il laisse se développer la présence israélienne en Cisjordanie et légalise des colonies sauvages, compliquant chaque mois un peu plus le problème, grignotant des espaces, des collines, contraignant les populations palestiniennes à des détours incroyables pour circuler.

Israel Palestine aout 2007 (146)

Palestiniennes à Ramallah: (Photo Ph.Rochot.)

Avec une certaine naïveté, Jean-Marc Ayrault qui a pris le dossier en marche constate effectivement que « pour un visiteur qui se rend sur place, il est palpable que se réduit l’espace disponible pour un Etat palestinien… Et dans les camps, la propagande de Daech exploite le désespoir. »
Daech justement ! On dit l’organisation présente à Gaza et dans les camps. Elle y recueille l’adhésion d’une partie de la jeunesse de cette « prison à ciel ouvert » où vivent près d’un million huit cent mille Palestiniens. Daech menace de renverser le pouvoir du Hamas et mène à Gaza une propagande habile… Mais curieusement, l’Etat islamique adopte un profil bas vis à vis d’Israël : peu de déclarations hostiles, pas d’attentats anti-israéliens ce qui fait même dire à des généraux de l’armée israélienne que Daech « n’est pas une menace importante pour l’Etat d’Israël ».

Syrie Irak Daech

Les revers militaires de l’organisation terroriste en Irak et en Syrie ne suffisent pourtant pas à rassurer. Son objectif à terme est aussi d’encercler Israël. Car comment oser croire qu’on en a fini avec Daech. Les victoires de l’armée irakienne, de la Russie et de la coalition sur Palmyre, Deraa et Falluja ne sont sans doute qu’un revers passager pour l’organisation terroriste qui ne manquera pas de faire encore parler d’elle au-delà des frontières que s’est défini l’état islamique.
Philippe Rochot

3 réflexions sur “Peut-on croire encore à un Etat palestinien ? Philippe Rochot.

  1. Bonsoir, votre article est juste, on se demande comment cela sera possible un jour D’ailleurs, l’émergence de l’EI a finalement contribué à plus de misère pour les palestiniens.

    J'aime

  2. cher Philippe,
    je ne suis évidemment pas d’accord avec ton analyse, qui évacue allègrement le responsabilité historique du monde arabe dans son ensemble, et des dirigeants palestiniens en particulier dans la création de la situation actuelle: leur refus réitéré et absolu de la légitimité d’un Etat juif en Terre Sainte les a conduit la où ils en sont aujourd’hui, et ils persistent dans leur projet historique d’éradiquer l’Etat juif, ce qui les rend inaptes à tout compromis, comme Bill Clinton vient encore de le répéter… La résolution sur Jérusalem à l’Unesco, scandaleusement votée par la France en témoigne encore, s’il en était besoin. Amitiés Luc

    J'aime

  3. Merci de ce regard. Entre errements du « Monde arabe » et impunité de « L’Etat juif » dans son expansion territoriale, c’est, finalement, Heretz Israël qui se constitue. Quant au scénario diabolique de l’encerclement d’Israël par Daech et consorts, là, la « Communauté internationale » réagirai, enfin. Guillemets pour ces entités qui n’ont jamais répondu aux attentes, aux espoirs, des populations concernées.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s